Menu

Vendredi 25 septembre, les élèves de sixième se sont laissé entraîner dans le sillage merveilleux des contes.

Nadine Demarey, accompagnée de son musicien Philippe, a permis la rencontre d’une génération née dans l’ère numérique avec une tradition orale d’antan : le conte.

Suspendus aux lèvres de la conteuse, transportés par les paroles agrémentées de quelques notes savamment distillées, nos petits sixièmes et leurs professeurs ont pénétré dans un univers imaginaire où ils ont pu découvrir une femme phoque, un bossu ou encore « Ti Jean ».

Cette intervention, en lien direct avec la première entrée du programme de Français : Le monstre, aux limites de l’humain, propose de réfléchir à la question : le monstre est-il vraiment celui qu’on croit ?

Le spectacle fut très apprécié !

 

Réactions en direct !

« J’ai adoré le spectacle car les histoires étaient vraies. Elles n’étaient pas lues mais racontées. » (Ilyès H.)

« La dame interprétait bien les histoires. Sa voix s’accordait avec la musique du monsieur. L’histoire que j’ai préférée est celle de Tijean car les ruses utilisées sont marrantes. » (Aloïs L.)

« Les histoires étaient passionnantes. Celle que j’ai préférée est l’histoire de la femme phoque car elle était en plus émouvante. » (Janelle B.)

« L’histoire qui m’a beaucoup plu est celle avec le bossu car il faut retenir une morale : il faut se contenter de ce qu’on a. » (Laura R.)